Les 100, l’espoir !

the-100-cw-show-tv

The 100 se passe 97 ans après qu’une guerre nucléaire ait détruit la civilisation humaine sur Terre. Un vaisseau spatial avec les derniers humains survivants envoie 100 jeunes délinquants sur Terre pour étudier la possibilité de re-coloniser la planète.

Le synopsis est clair, la série adaptée de la trilogie littéraire Les 100 (ici) se déroule dans un monde détruit par l’arme la plus dévastatrice: la bombe nucléaire. La série commence ici, les derniers humains se sont retranchés sur un station spatiale non loin de la Terre. Dés années après, les humains vivant sur cette station espèrent que la terre est redevenu vivable. Les grands représentant décident alors d’envoyer une mission sur terre afin de savoir si les conditions actuelles sont redevenus adaptées pour y vivre.

index

A savoir que, qui dit société, dit lois et sanctions, soit la mort (Éjecté dans l’espace) soit l’obligation de réaliser des travaux forcés. Alors oui d’accord, mais pourquoi les 100 ? … J’y arrive.

Les 100 sont donc 100 personnes n’ayant pas respecté les principales lois régissant la dite société. Au lieu de les envoyer mourir dans le vide spatiale ils sont envoyés dans une navette en direction de la terre. Ils sont les vilains de la société mais aussi le dernier espoir de pouvoir revenir vivre sur Terre.

images2Mais la Terre ressemble t-elle aux idées reçues ? Nos héros vont vite se rendre compte que quelque chose ne va pas. Qu’ils vont devoir affronter différentes péripéties. L’exploration vas t-elle être aussi simple ? Nos 100 indésiré vont-ils suivre les ordres dictés. Vont-ils être solidaire ou se la jouer solo ?

 

Jusqu’à maintenant (Saison 2) les scénaristes ont réussi à combiner exploration et survie dans un univers post-apocalyptique. Le reste je vous invite à le découvrir par vous-même…

Scream TV Series ! First 8 minutes.

Je ne sais pas vous, mais moi je suis une très grande fan de la saga Scream. Je rêve d’ailleurs que Wes Craven continue jusqu’au 6ème volet. Qu’il fasse en sorte de Sydney devienne folle et qu’elle soit enfin la tueuse. Et qu’on arrête de nous saouler avec son air de chien battu. (Non je ne suis pas fan de l’héroïne).

Bref! Quand j’ai vu que MTV préparait une série éponyme, je me suis dit pourquoi pas. Il y a quelques jours la chaîne a diffusé les 8 premières minutes du show. Pour le moment ça me semble pas mal.

Alors tenté?

We all have shit we gotta live with, Princess ! The Royals

C’est la nouvelle série E!. The Royals nous transporte dans la vie privée de la famille royale « fictive » d’Angleterre. Tout commence avec la mort du prétendant au trône d’Angleterre. Au programme, glamour, excès, trahison, réseaux sociaux, champagne, robes courtes.

Elizabeth Hurley campe une reine d’Angleterre dont l’image de sa famille compte plus que les liens affectifs. Elle est manipulatrice dans le but d’un objectif qu’elle seule connait. Cette série est parfaite pour les fans (comme moi) de Gossip Girl. Dont les frasques des gens riches manquaient.

L’histoire se concentre aussi sur la vie des deux enfants cadets du couple royale. Ces deux enfants ont toujours vécus dans l’idée qu’ils ne monteront jamais sur le trône. Sauf que le prince héritier du trône meurt dans des conditions un peu mystérieuse. Le second fils devenant l’héritier du trône et qu’il n’est pas prêt.

La soeur, la princesse Eleanor, est la princesse malheureuse, qui vit de sexe, de drogue et de champagne frais. Mélangeant scandal et marijuana. Mini-jupe et maquillage à outrance. Mais son mal-être est terriblement attachant. Elle est dure, cachée derrière ses yeux maquillés de noir, mais malheureuse. C’est la seule qui reste un soutien à Ophélie. J’aime sa relation, bien que houleuse, avec son garde du corps. Je crois que c’est mon personnage préféré.
On mélange à ça une histoire d’amour avec une roturière. Histoire non acceptée par la reine « mère ».  Le prince héritier, Liam, rencontre Ophélie dès le début de la série. Sauf qu’Ophélie vit aussi au chateau et son père travaille pour la famille royale. Il l’aime, mais pleins de chose se mettent en travers de leur chemin.

Par contre il ne faut pas s’attendre au traitement de sujets internationaux. On se concentre sur la vie de cette famille, et leurs actions pour leur survie.

Adaptée du livre Falling for Hamlet de Michelle Ray, la série est un mélange entre Gossip Girl, le roi Lion (la relation entre le roi et son frère n’est pas sans me rappeler Mufasa et Scar), et aussi la réalité. La reine qui n’épouse pas celui qu’elle aime. Les deux cousines germaines.

Bref, j’adore !

Et cet été on regarde quoi? Mon top 3

Voilà, la saison « régulière » 2014/2015 se termine et j’ai déjà fini une grande partie de mes séries annuelles. Ce que j’entends par régulière c’est les séries qui débutent en septembre, finissent en mai et qui comptent environ 22/23/24 épisodes. ça doit avoir un nom mais je ne le connais pas.

Jusqu’à l’année passée, l’arrivée de l’été était synonyme de « True Blood », mais toute bonne chose ayant une fin, ça n’est plus le cas à présent. J’avais justement cette discussion avec une de mes amies « sériephile ».

Capture d’écran 2015-05-24 à 00.56.05

 

Voici ma sélection pour cet été.

– Hannibal: pour moi la saison 3. Contrairement aux deux saisons précédentes, NBC a choisie de programme Hannibal en été et non en janvier. Quasiment 1 an et demi après le final de folie de la saison 2. Cette série est un délice, qu’il ne faut pas consommer en mangeant ni juste après. Mais une merveille de réalisation, d’écriture. La saison 1 est un peu compliqué à suivre, mais la 2 est un pur régal.

– True Detective: pour moi la saison 2. Si vous n’avez pas vu la saison 1, je vous la recommande vivement tellement c’est un bijou télévisuel. Le duo McConaughey/Harrelson est juste parfaite. L’histoire est glauque mais d’un réalisme incroyable. Pour ne rien vous cacher, j’appréhende cette saison 2, qui va raconter une histoire totalement différente, avec des acteurs différents. J’ai tellement était transportée par la première que j’ai peur de la déception.

– Devious Maids: pour moi la saison 3. Un petit bijou, un petit « soap » cocasse qui nous fait passer un bon moment. Les actrices sont attachantes et drôles. Mais les saisons sont trop courtes (et je crois bien que cette saison 3 ne comportera que 10 épisodes versus 13.

et puis le bonus

– Pretty Little Liars: oui parce que bon j’aime bien. ça tourne en rond, certes mais je suis fan.

Je me rends compte que dans ma liste, il n’y a aucune sélection de nouvelles séries du cru 2015. J’ai dans un coin de ma tête Aquarius (Un sergent de police traque Charles Manson et sa famille avant qu’il ne commette le massacre de 1969) et Scream (parce que je suis une GRANDE fan de la saga cinématographique, mais que je ne sais pas du tout de quoi cela va traiter).

Et vous qu’allez vous regarder cet été?

Unbreakable Kimmy Schmidt. Pourquoi regarder la nouvelle série Netflix?

Commencé la veille, j’ai enchainé les 13 épisodes que compte la 1ère saison (et seule disponible actuellement) de « Unbreakable Kimmy Schmidt en une seule journée. Et je dois reconnaitre que j’ai passé un bon moment.

L’histoire c’est quoi: quatre femmes sont gardées prisonnières dans un bunker souterrain, par un prédicateur de l’apocalypse ( qui n’est autre que Don Draper). 15ans après elles sont enfin libérées par les forces de l’ordre et grâce à l’aide d’un cochon médium. Après un show télé, l’une d’elle, Kimmy, décide de rester à New-York pour tenter sa chance et reprendre sa vie. Au programme: trouver un appart et un job.

Lire la suite

12 Monkeys, dans le passé se trouve la solution

Nous sommes en l’an 2035. Les quelques milliers d’habitants qui restent sur notre planète sont contraints de vivre sous terre. La surface du globe est devenue inhabitable à la suite d’un virus ayant décimé 99% de la population. Les survivants mettent tous leurs espoirs dans un voyage à travers le temps pour découvrir les causes de la catastrophe et la prévenir. C’est James Cole, hanté depuis des années par une image incompréhensible, qui est désigné pour cette mission. (source : Allociné) index2Le synopsis en dit déjà beaucoup, peu être même un peu trop. Petite parenthèse pour le film de 1995 du réalisateur Terry Gilliam : L’Armée des douze singes, basé sur le même scénario (Voir : ici). Juste une chose que j’ai retenu, le jeux de l’acteur Brad Pitt qui est joué a merveille … Retournons donc sur notre série présentée aujourd’hui. 12 Monkeys, diffusée sur SYFY. Lé héros James Cole est acquitté d’une mission, celle de retourner dans le passé afin d’éviter la fin de monde, vous me direz, tu ne fais que répéter le synopsis, oui et alors ? 🙂 Non sans rire, le film n’est rien comparé a la série. Dés le début du premier épisode on tombe dans le sujet. Des survivants au virus cherche pas tous es moyens à rectifier le tir, éviter la conception et la diffusion du virus. Lire la suite

The Last Man on Earth

The-Last-Man-on-Earth-

En 2022, après un évènement inexpliqué, Phil Miller est le dernier homme sur Terre. Bien sûr, il y a des avantages à se retrouver seul. Décorer sa maison d’oeuvres d’art, emménager à la Maison Blanche, se balader en slip blanc tous les jours… Mais Phil est triste, et surtout très seul. Pourtant il garde espoir que quelque part il y a un autre survivant. Et que peut être un jour, ils se rencontreront. Et que peut être ce survivant sera une survivante. (source : Allociné).

imagesUne série prometteuse, le héros principal est seul sur terre, le dernier homme survivant au virus. Alors c’est la fête, plus de règles, plus de lois. Libre court à l’imagination pour passer le temps, oublier la solitude. Dans cette série, c’est bien pensé. L’homme au naturel, tout est permis, personne pour vous empêcher de faire tout ce dont vous voulez. La liberté, mais ça ses limites. Forcement notre héros se sent seul, se met a perdre la tête. Mais une chose va bouleverser son quotidien… Enfin voila je vais faire court sur cette présentation car je vous laisse regarder par vous même…

Les deux premiers épisodes sont juste parfaitement maitrisés et laisse une bonne ouverture pour la suite. Moi personnellement j’accroche…

Better call Saul, le Spin-Off de Breaking Bad

Si vous avez aimé « Breaking Bad », la série primée aux Emmy Awards, vous adorerez rencontrer Jimmy McGill six ans avant qu’il ne devienne Saul Goodman, l’avocat pas tout à fait comme les autres de Walter White. Ce prequel retrace l’ascension de Jimmy (Bob Odenkirk), petit juriste minable mais beau-parleur. À force d’optimisme – et d’une petite dose d’escroquerie – il va se faire un nom dans le monde du droit, jusqu’à devenir une véritable légende.(Source : Netflix) Je pense que peu de gens, amateur de séries ont jamais regardé la série Breaking Bad. Série où le héros est atteint d’un cancer et décide pour le bien de sa famille de devenir le meilleur fabricant, cuisinier de cristal et ainsi le plus grand trafiquant jamais connu au Nouveau-Mexique. Mais passons, aujourd’hui je ne fais pas la présentation de la série Breaking Bad mais de son Spin-off : « Better call Saul ». Mais quand même petite parenthèse oblige au mytheindex de M.HEIZENBERG, car c’est dans cette série que Saul, avocat « Comique » d’office fait son apparition. Il est l’avocat des truands du coin. Il joue l’avocat du diable. Dans la série il est toujours capable de trouver une solution ou de donner le numéro d’une personne susceptible d’aider, comme dit l’expression, il a le bras long. Il sauve à maintes reprises nos deux héros d’un emprisonnement à vie ou de la mort. En cas de problème, ils se tournent toujours vers lui.

A mon avis, le spin off base toute l’histoire de cet avocat et sa fulgurante carrière d’avocat au service de ses clients, prés à tout pour obtenir des affaires enrichissantes. Quand je dis histoire c’est surtout comment il développe ses magouilles juridiques pour éviter aux crapules l’emprimages5isonnement ou pour diminuer leur peine. Comment d’un simple avocat qui traite de minimes affaires se retrouve a devenir l’homme indispensable aux problèmes les plus inquiétants? Comment à t’il eu tous ses contactes qu’il met à disposition des héros de Breaking Bad. Comment d’un bureau miteux il arrive a créer son propre cabinet.

Lire la suite

Z Nation, la survie n’est plus de mise

Trois ans après qu’un virus ait ravagé les Etats-Unis, un seul homme est immunisé contre l’infection. Le futur de l’humanité dépend de lui, mais le terrible secret qu’il cache pourrait mettre en danger l’équipe chargée de le conduire jusqu’en Californie, dans un laboratoire susceptible de développer un vaccin. Le chemin sera long et semé d’embûches… Voilà un synopsis qui en dit beaucoup en seulement quelques lignes.

indexSyfy diffuse le premier épisode le 12 Septembre 2014,l’épisode pilote fait pas moins de 1,6 millions de téléspectateurs place instantanément le contexte, un groupe de survivants dans un monde infesté de zombies. Dans  cette série on est très loin des films de zombies connus, se cacher,shooter la horde de morts-vivants, se déplacer rapidement, rejoindre un endroit sûr afin de survivre aux zombies affamés par le sang,la chaire humaine, uniquement guidés par cet instinct primaire de se nourrir. Et bien entendu pour être crédible les scénaristes demandent pas aux zombies de se nourrir d’animaux mais plutôt d’humains, bien que dans cette série les animaux ne sont pas épargnés, après-tout quoi de mieux à dévorer que des corps constitués d’organes et de sang. Cela dit, étrangement les morts vivants ont l’air d’avoir une conscience… Bref je ne vais pas remettre en question toutes les idées sur la zombification, mais j’ai pensé que rappeler un peu le concept n’allait pas faire de mal à personne. J’ajoute aussi qu’en général dans les films ou séries de zombies, les personnages se retrouvent souvent dans un contexte ou ils doivent absolument économiser leurs munitions, ici pas du tout, les héros y vont de la gâchette.

Tout çà pour dire que dans cette série l’histoire n’est pas de survivre mais de vivre avec ! C’est du grand n’importe quoi, après-tout c’est l’équipe de Sharknado qui est derrière tout ça, alors je vous laisse imaginer le bordel !! Qui l’eut crut un bébé zombifier fait son apparition et vient perturber nos héros, je ne vais pas en dire plus encore mais l’imagination des scéimagesnaristes et réalisateurs est débordante. De plus, j’ai pu lire récemment sur internet que SYFY a demandé à l’équipe d’aller beaucoup plus loin, voila que SYFY demande plus de gore (Enfin dans cette série le gore est plutôt drôle que horrible 😉 ) (Source). Je ne vais pas m’attarder là dessus mais retenez que c’est la même folie que sharknado, vous en aurez pour vos yeux…

index2L’univers est classique, des étendues de zombies à perte de vue. Ils ne sont rien de plus que des monstres lents, gueules ouvertes. Mutiler, sali de sang, certains rampe au sol. D’autres n’ont plus de bras ou de jambes. En bref l’univers du domaine des zombies classique mais renchéri, accentué par les scénaristes, oui les zombies marchent lentement mais n’oublient jamais de courir après la nourriture. Cet engouement dans l’exagération fait oublier le coté un peu délaissé par les équipes au niveau graphisme et autres effets spéciaux.

Lire la suite