American Psycho – Bret Easton Ellis

Présentation:

Titre original: American Psycho
Genre: Contemporain
Nombre de page: 526 pages

Résumé éditeur:

 » Je suis créatif, je suis jeune, […] extrêmement motivé et extrêmement performant. Autrement dit, je suis foncièrement indispensable a la société « . Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman correspond au profil type du jeune Yuppie des années Trump. Comme ses associés de la Chemical Bank,
il est d’une ambition sans scrupules. Comme ses amis, de il rythme ses soirées-cocktails pauses cocaïne. À la seule différence que Patrick Bateman viole, torture et tue. La nuit, il dévoile sa double personnalité en agressant de simples passants, des clochards, voire un ami. Mais il ne ressent jamais rien. Juste une légère contrariété lorsque ses scénarios ne se déroulent pas exactement comme prévu…

Mon avis:

Quelle lecture !! J’ai mis beaucoup de temps à le lire, fait une pause de plusieurs années avant de le reprendre et le finir. L’envie de lire ce livre vient du visionnage du film éponyme. Généralement les films n’apportent pas toutes les réponses et explications (souvent lié à la volonté de faire une suite), c’est pour cette raison que je souhaitais lire le livre afin de mieux comprendre, est il fou? a t’il fait tout ça? Malheureusement la lecture du roman n’a pas répondu à toutes mes questions.

Le « héros » Patrick Bateman est riche, jeune, au top de sa forme, il est en couple avec Evelyn mais préfère Courtney, sa famille est très riche (mais on en sais pas plus), il est dans la finance, en somme un Yuppie. Il fait attention aux détails et connais tous ce qu’il faut savoir de la mode, du dernier restaurant tendance.

Je ne saurais dire si j’ai aimé ou non ce livre, l’auteur alterne des périodes de descriptions intenses de la musique, des vêtements, à des scènes de vies ou de mort plus rapides à lire. Sans vraiment comprendre l’intérêt de ces longues descriptions, elles seraient selon ce que l’on m’a dit, ce qui rattache Bateman à la réalité. Je ne cache pas avoir lu en diagonale ou fait l’impasse sur quelques descriptions. Celles des meurtres sont assez intenses et détaillées, du coup on imagine très facilement les scènes et l’on est vite dégoûté.

Au début du roman j’ai été perdu par le style de l’auteur qui présente les mêmes personnages mais en utilisant une fois le nom, le prénom ou encore le surnom. Cela m’a valu de revenir en arrière pour comprendre de qui il parle. Pour en revenir aux descriptions auxquelles il faut bien trouver une qualité, ces dernières sont très complètes et très travaillées, ce qui accentue l’effet réel.

Mais et cela en toute sincérité, ce livre ne fait pas partie des romans que je conseillerais à mon entourage. Peut être que j’attendais trop de cette lecture. Peut être pas trop, mais plutôt, j’en attendais la mauvaise chose et c’est en ajoutant le « genre » à cette chronique que j’ai compris mon erreur. Ce roman n’est pas un thriller, ni un polar, ni un policier, mais un roman contemporain qui critique la société consumériste, les golden boys new yorkais et le culte du profit absolu. Néanmoins et c’est peut être cela le pire, ce personnage n’est ni sympathique ni antipathique… on suit sa vie, nous sommes les témoins de sa folie meurtrière et sa folie du « bon dress code », sans pour autant le détester.

American Psycho est le 1er roman de Bret Easton Ellis que j’ai réussis à finir, je tenterais encore une fois l’expérience avec Glamorama (commencé il y a quelques années et jamais finis), j’ai un peu de mal encore mais je trouve sa plume très agréable. Je vous le conseille néanmoins si vous n’êtes pas gênés par les longues descriptions et des scènes un peu crues.

Publicités

12 réflexions sur “American Psycho – Bret Easton Ellis

  1. Bravo d’avoir fini ce livre, le début ne m’a pas convaincu donc j’ai lachement abandonné mais un jour peut-être je le reprendrais

    • Pour ne rien te cacher je l’ai lu en deux fois… et là je m’étais dit « n’abandonnes pas, quoi qu’il arrive tu vas jusqu’au bout »… il me tardais d’arriver à la fin, la lecture devenait difficile.
      Dis moi si tu le reprends en effet un jour 🙂

  2. Personnellement, j’ai été déçue par ce livre. Comme tu le dis, il sert plus de prétexte pour critiquer la société alors que l’étiquette thriller qui lui est collée m’en a fait attendre autre chose. Je m’attendais en fait un peu plus à avoir, je ne sais pas , un côté policier intervenir. Il souffre de pas mal de longueurs que j’ai passées sans vergogne et le final me laisse perplexe. Je ne l’ai pas compris. Il a fallu que je fasse des recherches sur le net pour comprendre ce qu’il signifiait.

    • C’est le même ressentis que j’ai eu, un de mes amis l’a lu et l’a adoré, je cherche encore à savoir pourquoi. J’ai lu ce livre pour mieux comprendre la fin du film, au final je ne suis pas plus avancé. Il faudrait que je fouille un peu sur le net histoire de comprendre la signification de la fin.

  3. En fait, le bonhomme n’a jamais tué. Tous les meurtres décrits , c’est lui qui les imaginait dans sa tête. Il est fou en somme. Mais sa copine a vraiment découvert le calepin où il dessinait ses fantasmes sanguinaires et l’a quitté. C’est tout. Il n’y a rien du tout dans le livre ou dans le film qui dise ce qu’il lui arrive maintenant que sa personnalité est dévoilée. Ce qui ajoute encore plus à la déception. Je déteste quand la fin est trop floue

    • Je me suis demandée même à un certain moment si c’est bien lui Pat Bateman puisque certaines personnes ne le reconnaissent pas, ni même son avocat quand Bateman vient lui confesser « les meurtres ».
      Je n’aime pas non quand il n’y a pas de réponse finale.
      Merci pour l’explication car je n’aurais pas capté qu’Evelyn avait découvert son calepin. Par contre pour la partie « imagination des meurtres » ça j’avais compris dans l’ensemble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s